nü bantu

« Chaque génération doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir . » Frantz Fanon

L’ESPRIT NÜ BANTU : Un appel à la Renaissance, à la revisitation de notre Être

Prendre le témoin à notre tour pour une Afrique prospère en harmonie avec elle-même, créer des symboles, créer des valeurs, créer des modèles, créer des idées… Autant d’aspirations auxquelles le concept Nü Bantu souhaite apporter des réponses en musique.

L’album « Soul of Nü Bantu » est le style que j’apporte à ma musique, c’est l’histoire de nos envies profondes . Je me définis comme une Nü Bantu, l’âme Néo Bantou réside en moi. C’est un album hommage personnalisé.

– On peut changer nos feuilles, mais nos racines demeurent intactes.

LE SYMBOLE NÜ BANTU : Kwatakye Atiko

Kwatakye Atiko est le symbole qui représente l’état d’esprit Nü Bantu , c’est la coiffure d’un capitaine Ashanti, une coupe particulière des cheveux de Kwatakye . C’est un symbole qui représente la bravoure et l’intrépidité.

La bravoure n’est pas absence de peur, les deux coexistent. Elle permet d’examiner ce qui apparait insurmontable dans les yeux et continuer coûte que vaille. Les barres suggèrent de saisir ce qui peut aider ou protéger et conjurer ce qui ne peut pas. Les spirales quant à elles, encouragent à trouver en la force en soi.

LA PROTECTION NÜ BANTU : Oya

Oya est la divinité de protection Nü Bantu , elle est le seul Orisha qui a le pouvoir sur la mort . Elle règne sur les morts et les portes des cimetières. C’est elle qu’on invoque pour sauver quelqu’un de la mort ou pour éloigner la présence de la mort parmi les vivants. C’est une divinité des eaux comme Oshun et Yemanja, mais est également liée à l’élément air et est l’une des divinités qui contrôlent les vents.

NÜ BANTU : Un art de vivre

Nü bantu est un état d’esprit, un projet de société, un art de vivre qui doit trouver en chacun de nous les graines de sa renaissance. La société Nü bantu est forte, fière, coopérative et harmonieuse.

A l’heure où la mondialisation et le capitalisme sèment le doute, il (re)devient essentiel de valoriser des formes de solidarité qui existent encore, le retour aux valeurs non marchandes. Ne pas créer des ressemblances , mais créer des réconciliations, procéder à une transformation profonde de nos habitudes de pensée, d’action, c’est dans ce sens qu’arrivera le nouveau paradigme bantou.

« Il n’y a rien de plus utile que d’inspirer à une nation une grande idée d’elle-même ».
Nü Bantu Spirit – Patricia Essong